mercredi 14 octobre 2015

Bonne fête mon jeune!

Julien, 17 ans.
Avec un autre gâteau de maman.

Ça pis s'acheter des lunettes avec des foyers dans la même semaine, c'est dur... ;-)

Petite escapade au chalet entre 2 périodes de chasse (question d'éviter de se faire tirer dessus) L'occasion de réunir les 2 couples de grand-parents pour le souper. Ça l'air que je n'ai pas pris de photos du souper...

Le meilleur des couleurs était un petit peu dépassé mais c'est toujours une belle période pour le chalet.


On a fait le tour des caméras de Pierre mais il n'y a pas eu de visite de chevreuils ou orignaux pendant la fin de semaine. Non, on a pas de casques mais à 4 sur la bebitte, on va pas vite...

Ce qui s'approche le plus du gibier, à part quelques perdrix levées durant nos balades, c'est le canard du milieu du lac qu'on va mettre au sec pour l'hiver!


Bonne fin d'automne.





jeudi 1 octobre 2015

La madame sort de sa zone de confort…

Depuis vendredi le 18 septembre dernier, c'est maintenant le C.P.E. L'Envolée de Beauport qui a la chance de bénéficier des compétences de Valérie pour le soins des petits de la pouponnière.


Hé oui, après 19 ans à la Frimousse du Cégep FX-Garneau, Valérie poursuit sa vocation (pour changer autant de couches dans une seule journée, c'est une vocation!) dans un autre milieu.


Pour la petite histoire, ce n'est pas tout à fait par gaieté de coeur que survient ce changement. Elle occupait le poste de "sauterelle" 3 jours/semaine. (Ce consiste dans les faits à remplacer l'éducatrice d'une groupe pendant sa journée de congé, les postes étant à 4 jours/semaine).


Avec les gars qui sont plus grands, elle était prête à passer à 4 jours et attendait l'opportunité d'une ouverture de poste éventuelle auprès des plus petits. Des changements sont survenus sur un autre poste qui faisaient qu'elle perdait une de ses 3 journées et tombait à 20hrs/sem. Ce n'était évidement pas assez. Elle aurait aussi pu prendre un poste 4 jours auprès des plus vieux. Mais après 19 ans, on connaît nos forces et nos intérêts et elle sait très bien que ce n'était pas le bon choix à faire que de prendre ce poste juste pour prendre le poste.


Elle a donc conservé le poste maintenant à 2 jours/sem. Elle a pu combler ses heures avant les vacances en agissant comme éducatrice spécialisée auprès de quelques jeunes ayant des besoins spécifiques. Mais, depuis le retour en juillet, toutes sortes de raisons ont faite qu'il devenait de plus en plus clair qu'un changement d'air devenait nécessaire.


Elle aurait bien voulu profiter de cette occasion pour se rapprocher de la maison, point de vue déplacement. Quelques offres de services dans des CPE tout près n'ont pas porté fruits.


Mais lorsqu'une ancienne collègue d'un autre CPE, devenu directrice, a su que Valérie tâtait le marché, elle n'a pas tardé à la contacter lorsqu'un poste à la pouponnière s'est libéré chez-elle. Discussion téléphonique, suivie d'une visite des lieux et Valérie était déjà présenté comme la nouvelle éducatrice de la poup! Et elle débutait le 18 septembre dernier! À la pouponnière de 10 enfants (tous des gars…) en duo avec une autre éducatrice.


Elle a trouvé la première semaine très difficile. Comme elle le disait elle-même, à 45 ans, son TDA lui rentre dans le corps! 10 nouveaux amis, de nouvelles collègues, apprendre leur routines, nouvelles façons de faire les tâches, etc. Même si au niveau du soin aux enfants, elle n'a pas grand chose à apprendre, elle se met de la pression d'être efficace tout de suite dans tout le reste aussi.


Son congé de jeudi dernier était bienvenu après 3 jours intensifs. Toujours persuadée que c'était le bon choix, elle a tout de même des doutes…


Mais hier en fin de journée, les doutes s'envolent pas mal. Les choses se placent. La relation avec l'autre éducatrice est excellente et il y a déjà du progrès dans le comportement des enfants. La plupart de ces jeunes ont débuté la garderie il y a quelques semaines seulement donc eux aussi doivent s'adapter à leur nouvel environnement.


Ce n'est que le début de cette nouvelle aventure et je n'ai pas de doute que tout ira pour le mieux. (Pis la paye est bonne, avec plus d'heures et pas de cotisation syndicale…!)