jeudi 10 septembre 2015

10 septembre 2015

Un enfant, j’vous dis, je me sentais comme un enfant dans un magasin de jouets. C’est vrai que j’aime encore aller dans un magasin de jouets à mon âge. Mais, ce midi, j’avais 7 ans! 

Vous vous souvenez peut-être, en 2008, j’ai fait la Côte de la Montagne en suivant l’équipe cycliste française AG2R. En fait, un bout de la côte car ils m’ont largué assez vite. J’avais un peu oublié de changer de vitesse tellement j’étais énervé. Mais bon, c’est drôle à raconter.

Comme le Grand-Prix cycliste de Québec 2015 est demain, c’est certain que ce midi, j’allais aller “rider” dans le coin et risquer de croiser encore quelques coureurs. Mon objectif était de faire une partie du circuit avant de revenir au bureau. Je m’enligne donc vers le bas de la Côte de la Montagne, question d’en finir avec celle là dès le début. En partant, 3 gars de l’équipe Movistar arrivent en trombe. Je les laisse passer gentiment et ils me retourne mon «hola» (y’en a 5 sur 8 qui sont espagnols, j’ai pris une chance…). Je les suivrai finalement tout le long, à quelques roues de distance. Et, oui, j’ai changé de vitesse au bon moment… Et il faut dire qu’ils sont loin d’être à fond et profitent de décor en montant. Ça me demande plus de concentration que ça…


Rendu en haut, eux ont tourné dans la cour du Séminaire de Québec qui sert de “garage” pour l’événement. Mais, cool, 6 gars de l’équipe Russe Katusha arrivent en arrière de moi et s’enlignent eux aussi dans la descente des Remparts et de la Canoterie. Avec 2 autres «touristes» comme moi dans leurs roues. Je les laisse passer, le temps que je reprenne mon souffle dans la descente. Mais je reste pas trop loin. On se lance ensuite vers la côte de la Potasse et la rue des Glacis. Ils vont mollo eux aussi mais wow, j’ai même pas l’impression qu’ils ont senti la côte des Glacis… Pas besoin de dire qu’on est pas arrivé au Carré D’Youville en même temps.


Le trafic (et l’orgueil…) aidant, j’ai pu les rattraper à la rue Buade. Ça les énervaient pas pentoute de prendre la rue St-Louis à l’envers. Pis moi non plus. Le faux plat montant de la Grande Allée fût avalé à bon rythme mais le bout à côté du parc de la Francophonie est barré. Les russes se sont essayé auprès du signaleur mais pas moyen. Tout ce beau monde tourne donc à droite pour faire le tour de parc et revenir sur Grande-Allée plus loin.


On fait le reste du circuit jusqu’à la Côte Gilmour mais j’avais hâte de voir car on annonçait qu’elle était fermée à la circulation ce matin, pour nettoyage. C’était plutôt des camions d’asphalte qui étaient là. Pas de temps à perdre, les russes passent pareil. Pis les 3 touristes les suivent! Il y a un peu de garnotes sur la chaussée dans la descente donc ça s’est limité à 52km/h environ. J’ai quand même eu une petite frousse dans le dernier virage à gauche en bas...


Rendu au Boulevard Champlain, j’ai décidé de ne pas pousser ma chance et au lieu de les suivre sur le boulevard, j’ai pris la piste cyclable qui le longe. Mais un peu plus loin, alors que je roulais vis à vis eux de toutes façon, je suis retourné dans leur sillage. Et ainsi jusqu’à la Côte de la Montagne. Je m’étais dis que je les lâcherais là pour revenir au bureau mais, fuck, on roule pas toujours avec des gars de ce calibre. Donc, j’ai refais la côte avec eux! Ils ont à leur tour tourné au parking et j’ai poursuivi mon retour au boulot.


Un maudit beau tour!!


Pas de photos et pas de vidéo par contre. J’avais mon téléphone mais il était dans mon sac d’outils sous la selle. Pas moyen de le sortir en roulant. Pour la caméra de sport, j’avais pris la chance de l’apporter ce matin. Mais, beau zouf, j’ai oublié de la reprendre ce midi. Je l’avais mis à charger… Il me reste au moins la trace sur Strava. (cliquez ici et non sur l'image ci-dessous pour voir les détails)



Cherchez moi pas demain....! Hé hé!