lundi 30 juillet 2012

Pas facile...

.... mais si on veut d'autres vacances, faut y retourner!

Avec les trois autres encore en vacances, c'est quand même relax à la maison.

Et l'été n'est pas terminé à Québec...

samedi 21 juillet 2012

Dernière livraison de photos...

....comme d'habitude, c'est ici!
J'ajouterai aussi quelques vidéos dans les prochains jours. Allez voir l'onglet ci-dessus ou ici pour les vidéos.







mercredi 18 juillet 2012

dimanche 15 juillet 2012

Photos de voyage

J'ai commencé à mettre des photos dans l'album virtuel. C'est ici que ça se passe!



Pis je retourne au bureau demain..... ;-(

vendredi 13 juillet 2012

Vendredi 13 juillet

C'est le retour. Notre chauffeur (Éric Bouffard en personne...) est de bonne heure sur le piton pour nous reconduire à l'aéroport pour 6:30. Ce qui veut dire un départ de la maison vers 5:30....

Contrairement à l'aller, nous n'aurons aucun pépin pour les vols de retour. Il sera finalement 16:45, heure de Québec lorsque les roues touchent le sol à Québec. Notre voisin Michel est venu nous chercher avec l'auto et voilà, le tour est fait.

Un petit ménage au travers les 1300+ photos maintenant....

jeudi 12 juillet

On se lève pour dire bonjour à Julia qui travaille aujourd'hui. La météo est mitigée mais on se souhaite du soleil pour aller faire la glissage de luge d'été. Mais rendu sur le site, on doit se rendre à l'évidence que ce sera fermée. J'ai par contre pu essayer le Volvo c30. Aussi appelé "Green machine". Sans exagérer sur l'autoroute, la puissance se fait bien sentir, même en 6ieme vitesse! Le plan B de la visite sera donc de se rendre à la ville de Trier. Ce fût un beau bonus à notre séjour car ça nous a permis de voir un centre-ville Allemand bien différent de ceux français. Ces derniers ont leur charme indéniable mais celui de Trier ajoute à son architecture beaucoup de couleur dans les façades. On a bien aimé. Ainsi que la Cathédrale et la ruine d'un édifice de l'époque romaine. La route de retour se fera sous la pluie mais à temps pour aller chercher Julia au boulot.
Une blonde allemande en regardant la fin de la fin de l'étape du jour, une couple de bouteilles de vin en soupant pour finir avec un whisky, c'est qu'on y prendrait vite le goût! Mais avec le vol à 8:45 demain, il faut partir de la maison vers 5:30. Les cartes d'embarquement sont imprimées, les valises pleines au maximum, les bagages à main aussi bien dodus, il ne reste qu'à aller se coucher.

Mercredi 11 juillet, suite

On se lève pas mal tous en même temps pour déjeuner avec Brigitte. On sait qu'on les revoit en septembre donc les aurevoirs sont un peu moins émotifs. Jean-Philippe viendra avec nous jusqu'à... l'épicerie. Fallait bien y retourner une autre fois pour faire provision de St-Agur! On embrasse J.P. une dernière fois et on prend enfin la route.

4 heures et 25€ plus tard, on arrive à Mackenbach. Nadia et Noah sont là pour nous accueillir. Il est 14:15 environ donc on vide la voiture et je repars rendre l'auto. Eric me rejoint pour le retour à la maison. Valérie a eu le temps de faire le setup des valises lorsque Julia revient de travailler. Elles repartent presqu'aussitot pour... l'épicerie! Pour le souper de demain car celui de ce soir sent déjà bon et est entrain de mijoter. Une petite bière en terminant de peser les valises.

Pendant ce temps, les enfants ont monté la tente que Nadia et Noah ont acheté. Ils feront du camping ce soir! Ils ont même soupé dehors. Ils s'entendent vraiment bien...

Les adultes soupent donc entre eux. Julia et Val ont un autre point en commun, elles aiment faire à manger et le font très bien. Ensuite, après une petite pause «soins infirmiers» (Julien s'est un peu bêché en trottinette...), Éric me fera l'honneur de sa collection de whisky. Le fait d'être affecté à l'étranger a quand même quelques avantages! On le savait mais on a encore eu un exemple avec le prix de la boisson qu'on se fait voler debout au Québec. Même des trucs en exportation sont moins chers ici qu'au Québec. Toujours est-il qu'Éric en profite et il a partagé quelques bouteilles en dégustation avec nous. Et pas les moindres. Thanks buddy! On s'est endormi pas mal en se couchant... Mais on a pris le temps de parler de notre voyage ski de l'hiver prochain... Mais ça, c'est une autre histoire.....

mercredi 11 juillet 2012

mercredi 11 juillet

Après une autre journée intense dans Paris (ici, ils diraient sur Paris...!), on se prépare à prendre la route vers l'Allemagne. On reviendra plus tard sur le détail de la journée et sur l'accueil des Turquin mais ils ne perdent rien pour attendre lors de leur visite en septembre prochain!!!

On a un bon 4h30 de route et il pleut ce matin donc faut pas tarder. On rend la voiture pour 15h.

Bye!

lundi 9 juillet 2012

Lundi 9 juillet

Avec le trafic pour entrer en ville, ça ne donnait rien d'essayer de partir trop tôt. Soit on essaye d'entrer en ville pour 6:00 (et encore...), soit on attend plus tard. Et c'est le plan B qui a été adopté. Il faut dire que Jean-Philippe débute son quart de travail en début PM donc on pourra le suivre pour aller se garer. Car en plus de nous loger et nous nourrir, on pourra profiter de son parking près du métro! 
C'est effectivement assez congestionné pour entrer en ville. Et on entre pas vraiment en plus, on se rend juste en périphérie. Mais on se colle au pare choc de J.P. et ça va comme sur des roulettes sans avoir besoin du gps (petite parenthèse, il est temps qu'on revienne au Québec car on commence à trouver que le gps parle drôle avec son accent français-Canada...!)
Jean-Philippe nous accompagne jusqu'aux portes du métro et, comme il l'a si bien dit, on franchi les portes du couloir du temps pour se replonger dans notre aventure parisienne d'il y a près de 20 ans....
Premier constat, y'a pas moins de monde qu'avant, ça c'est sur! On se rend au poing de départ du circuit de bus touristique. On le prendra 2 jours. Ça nous mène d'un site à l'autre et on peut descendre et monter à notre guise toute la journée. Et c'est pas mal mieux que de voyager sous terre!
Tandis qu'il ne pleut pas et sans savoir ce que la météo nous réserve, on fait un premier tour qui nous fait voir plein de chose en vitesse. Il est convenu qu'on descendra plus tard. C'est ce qu'on fera dans le bas des Champs Élysées pour remonter jusqu'à l'Arc. On montre aux gars des places comme où on a pris notre premier repas en France et où on s'installait pour regarder le trafic autour de l'Arc de Triomphe. On en profitera pour se prendre un lunch au Quick et on mangera justement en regardant le ballet de voitures à l'étoile. Mais quelle n'est pas notre surprise de voir passer au dessus de nos têtes deux jets de la Patrouille de France, qu'on a vu à Chamonix plus tôt! He bien, il a fallu qu'on soit à la bonne place pour voir la pratique de la portion aérienne du défilé du 14 juillet prochain!!! Des petits, des gros, des vites, des lents, il en est passé tout plein!!
On a quand même réussit à terminer nos hamburgers et nous avons poursuivi la marche pour se rendre à notre premier appart et faire un tour du quartier. Quelques changements mais nous avons retrouvé les places où nous allions; buanderie, marché, épicerie, la FNAC et Picard surgelé pour la glace à  la noix de coco! Il a bien fallu entrer dans quelques boutiques aussi...
Nous avons pris le bus de nouveau pour nous rendre dans St-Germain des prés et Notre-Dame. Les gars étaient pratiquement plus intéressés par le point zéro du calcul du kilométrage des routes de France qui se trouve devant la Cathédrale que par l'édifice lui-même. Après avoir vu celui des Usa à Washington, ils auront vu celui de la France!
A cause de certains flanages dans des magasins, on manquera le bus qui devait nous rapprocher de la tour Eiffel. On decide de le faire à la marche. Ça nous fait passer par de belles rues de St-Germain. Mais c'est finalement un peu long et le métro n'aurait pas été un luxe. Mais rendu où nous étions, ca ne valait plus le coût de le faire. Il est par contre arrivé un drôle de truc... Julien avait un peu mal à un pieds donc on s'arrête en face des Invalides (tombeau de Napoléon et musée de l'armée ) pour que Val lui mette un petit pansement. Il se déchausse mais, ho malheur, sa chausette tombe du muret pour se ramasser dans les douves autour du site! C'est comme pour un château avec de l'eau autour mais dans ce cas, il n'y a pas d'eau. C'est juste trop profond! Tans pis, il fera le reste une chausette en moins pour sa bêtise. Mais plus loin, en passant devant la porte, on voit des gendarmes et je raconte le truc... Il trouve ça bien drôle et nous assure que c'est la première fois qu'on leur fait le truc de la chaussette! Mais il laisse entrer Julien pour lui donner accès aux douves. Il nous conseille du coup de le photographier car c'est rare que les touristes n'aillent là. Et quand ça arrive, ils ressortent avec les menottes!
On fini donc le chemin à temps pour voir les premières lumières sur la Tour. Il est presque 22h. On se rend en dessous après notre lunch. Julien voudrait bien y monter mais suite à un problème technique, il n'y a qu'un seul accès au lieu de 4 donc la file est interminable et il comprend bien que ce n'est pas possible pour tout de suite. On verra demain...
Nous traversons pour avoir le coup d'oeil à partir du Trocadero et c'est de là que nous reprendrons le métro du retour vers le parking. Le gps nous ramenne ensuite chez les Turquin, malgré son drôle d'accent... ;-)

dimanche 8 juillet 2012

Samedi et dimanche, 7 et 8 juillet


On décide assez tôt samedi de ne pas aller à Paris aujourd'hui mais de passer la journée à la maison. Une couple de brassées de lavage pour rafraîchir l'odeur de nos vêtements, une petite virée de magasinage pour les filles, la fin de l'étape du jour à la télé et quelques parties de darts plus tard et c'est ainsi que la journée se passera. Les gars sont aussi contents de se la couler douce.
Pour le souper, qui suivra une séance intensive d'apéro, ce sera rien de moins que la fameuse tartiflette de Brigitte! Que c'était bon....
Le levé du dimanche est un peu laborieux.... Je ne sais pas trop pourquoi.... Mais le temps de prendre une bouchée de petit-déjeuner,  nous nous dirigeons vers Fleurines. Nous dinerons en effet avec Liliane et Didier. Et encore une fois, quel repas! Heureusement qu'on ne mange pas comme ça depuis le début....! 
Retour chez les Turquin pour terminer ce week-end en preparant notre visite de Paris pour demain...!

Vendredi 6 juillet


Un bon dodo dans un bon lit nous remet sur le piton. Et il est bien intéressant de discuter avec Lyliane et Jean-Claude de leurs différents voyages mais aussi de leur fils Olivier, que nous avions connu par le travail de Valérie à l'office du tourisme du Québec à Paris. Nous avions eu la chance de le revoir à Québec lors d'un autre des ses voyages. Mais il aura malheureusement un accident de moto mortel en 98. Nous étions venu bien près de recevoir Lyliane et Jean-Claude chez-nous lors de leur dernier voyage au Canada mais certains événements du 11 septembre 2001 avaient cloué leur avion au sol dans l'ouest et du même coup fait manquer leur visite à Québec.
Le plan établi durant le petit déjeuner est d'aller prendre le petit train dans le centre de Tours avec nos hôtes. Nous visiterons aussi la Cathédrale et aurons même la chance d'entendre l'orgue en fonction. Durant le tour de train, Lyliane a l'idée que nous allions visiter la résidence où Léonard De Vinci mouru au lieu du château prévu. On repasse prendre une bouchée à la maison et direction le Clos Lucé. Sous les premières gouttes de pluie du voyage. Mais il fait moins chaud que les derniers jours, ce qui est bien confortable pour visiter.
C'est une résidence très bien préservée et surtout, ce qui plaira aux petits comme aux grands, il y a une multitude de répliques de diverses inventions du génie. Ce sera donc une visite très intéressante et très instructive!
Lors du retour vers la maison, nous pourrons voir quelques maisons et commerces troglodytes, soit construits à même la falaise qui borde la Loire.
Après une bonne portion d'une excellente quiche, nous disons au revoir et surtout merci à nos amis, que nous espérons  recevoir chez-nous avant longtemps!
Nous avons un peu plus de 3 heures de route à faire pour rejoindre Longperrier et les Turquin. Nous sommes dans le bon sens du trafic car c'est le début des vacances ici et ça sort de Paris sur un train d'enfer. On aura un petit ralentissement sur le périphérique (autoroute qui fait le tour de Paris) mais c'est sans problème que nous arriverons à destination. À temps pour voir Amandine et son petit William. Mais c'est vraiment merveilleux de retrouver Brigitte et Jean-Philippe comme nous les avions laissé en 95! C'est pratiquement comme si nous nous étions vu la semaine précédente! Mais les filles sont devenu des femmes et c'est nos gars qui ont l'âge quelles avaient à ce moment. Pas besoin de dire que nous avons placoté un bon moment avant d'aller au lit...

vendredi 6 juillet 2012

Jeudi 5 juillet

(c'est bien sûr une erreur s'il y a la photo d'un album de Rush dans le message précédent...) 
Au réveil, Mathilde attends les gars et le neveu pour sa séance de Tai-chi quotidienne. On déjeune ensuite et on demande aux garçons ce qu'il préfèrent entre faire le tour de Gautray ou aller voir un château dans le village voisin. Gautray est choisi. On fera donc un marche autour. Ce qui nous permettra d'aller à l'étang et de prendre ça relax avec Mathilde.
On ira dans le village de St-Cyr en Val pour le dîner et visiter le cimetière où les parents de Mathilde sont enterrés et aussi la tombe de 7 aviateurs canadiens ou alliés de la seconde guerre.
Au retour, on charge les bagages tandis que Mathilde offre des noix de son noyer aux enfants pour la route. C'est tout de même un peu "émotionnant" car il bien possible que ce soit notre dernière rencontre avec cette dame si intéressante. 
Il y a 1h30 de route jusque chez les Bessereau. Mais nous ferons un détour par le château de Chambord pour le voir de l'extérieur mais surtout pas le château de Cheverny... Ce dernier a en effet servi de modèle à Hergé pour le château de Moulinsart, le château du capitaine Haddock dans le monde de Tintin! Intéressante visite à l'intérieur de ce château à grandeur humaine à comparer à celui de Chambord par exemple.
Il y a aussi un grand jardin et une impressionnante meute de chiens de chasse. Mais surtout, une exposition sur... Tintin et Moulinsart!
Nous finissons la visite pour se rendre compte qu'il est plus de 18h et qu'on a au moins une heure de route avant d'arriver.
Malgré quelques tentatives, pas moyen de trouver un téléphone public qui accepte des euro ou une carte de crédit normale. On se rend donc directement et c'est avec joie qu'on retrouve Lyliane et Jean-Claude. La table est mise et les plats se succèdent allègrement! Encore une fois, il sera plusde minuit avant que l'on se couche...

Mercredi 4 juillet


Plus de 800km d'autoroute aujourd'hui... Un peu de traffic pour sortir de Nice mais le reste est fluide pour le moment. Il est 15:45, il nous reste 215km et c'est Val qui conduit. On devrait arriver chez Mathilde vers 18:00 et on est sur la route depuis 8:45 ce matin... Quelques arrêts pipi, lunch et dégourdissements et il sera finalement 18:45. On a fait un détour par un autre village pour trouver une épicerie. Nous avions mentionné à Mathilde que nous arriverions avec le souper. Elle a tout de même 92 ans.
Sans trop de peine (et avec l'aide du GPS qui nous fait faux bond quelques minutes après le premier arrêt au puits ce matin), on retrouve la route de Gautray. La ligne droite de 4km qui précède l'entrée du domaine est maintenant bordée sur plus de la moitié par diverses entreprises. Mais la partie de route en terre nous fait tomber dans un autre siècle lorsqu'on aperçoit le portail. Nous sommes loin du château de Chambord ou Chenonceau mais la magie opère! Dès que l'auto est arrêtée, les gars descendent pour aller au devant de Mathilde. Elle nous présente de petits neveux qui occupent avec leur mère une moitié de la demeure principale, le château. Mathilde occupe pour sa part l'une des maisons d'appoint, qui servaient aux jardiniers et autre personnel il y a plusieurs années. Plusieurs comme dans beaucoup... Le domaine est dans la famille maternelle de Mathilde depuis au moins l'an 1350...
Le plus vieux des neveux soupera avec nous. Il a 13 ans et il est dans les scouts. C'est donc un sujet d'intérêt entre les jeunes durant le repas. On discute avec Mathilde ensuite après le souper pendant que les jeunes jouent dehors. Il fait jour presque jour jusqu'à 22h, on avait oublié!
Mathilde aura le temps de nous raconter une histoire du temps de la seconde guerre où la famille a caché pendant plusieurs jours 40 soldats français sur ses terres en 1940. Et ensuite sa rencontre, en 2001, avec l'un des officiers.
Mais mine de rien, il est temps de se coucher. Se sera un peu rudimentaire et il fait tout de même un peu chaud mais nous devrions dormir.
J'ai pu parler avec Lyliane Bessereau après le souper. Vu l'âge et la moins bonne forme de Mathilde (j'espère quand même être à son niveau de forme à 92 ans...). Nous avions originalement prévu coucher deux soirs ici mais nous profiterons de l'hospitalité des Bessereau jeudi soir. Nous passerons une partie de la journée avec Mathilde et l'aiderons pour quelques courses. C'est le premier été qu'elle n'a plus sa Citroen 2 chevaux (que de souvenirs... hein Louis?) et elle trouve cela peu commode. Nous irons ensuite souper avec Jean-Claude et Lyliane.